Le Regard de Lyncée (CD Musea​-​Gazul 2000)

by François Ribac and Eva Schwabe

/
  • Streaming + Download

    Includes high-quality download in MP3, FLAC and more. Paying supporters also get unlimited streaming via the free Bandcamp app.
    Purchasable with gift card

      name your price

     

1.
01 PROLOGUE : TROIS MINEURS Ribac/Grünberg, Goethe Le Récitant : Voici l’homme à la vue extraordinairement perçante qui, du haut de la tour doit fouiller l’espace du ciel, Et l’étendue de la terre de son regard aigu, Surveille tout ce qui peut se présenter ici où là, Des collines à la vallée, jusqu’au pied du chateau, Aperçoit tout mouvement, Que ce soit la vague ondulante d’un troupeau, Ou peut être une armée en marche. Mineur 1 : Nous sommes les mineurs, nous cherchons l'or Grâce à nos yeux de lumière Nos sacs sont remplis des pierres Les métaux étincellent Comme un soleil d'été immaculé. Mineur 2 : Comme le fils d’Apharée Nous savons où se trouvent les gemmes Et les métaux précieux : Toujours plus loin, plus bas, plus profond, Là où rien ne pousse, où rien ne croît. Mineur 3 : Comme pour le fier Lyncée, Il n’est de paysage ni de roc Qui ne cache un trésor. Un autre monde attend le mineur Le récitant : Le pasteur fait paître ses bêtes dans la prairies. Le paysan creuse la terre du soc de sa charrue. Grâce à la proue de son navire, le marin creuse la mer. Mais le mineur sait voir au-delà de la surface, Choeur : Il va au plus profond. Pasteur ! Prairies ! La terre ! La mer ! Navire ! Marin ! Mineur ! Mineur ! Le mineur sait voir au delà de la surface !
2.
02 La Foire Ribac/Grünberg Le Mage : Entrez Messieurs, entrez Mesdames, Et venez contempler L’infiniment petit comme l’infiniment grand. Ces mondes inconnus, connus des seuls savants, Qui, de l’Humanité, sont les géants. Découvrons-nous, Messieurs, face au génie humain, Qui a domestiqué... Acolyte 1 : Le mammouth et la poule... Le Mage : Qui a prouvé, Mesdames, Acolyte 2 : Que la Terre est une boule, Le Mage : Oui, l’Homme, homo faber, comme disent les Acolytes 1 et 2 : ...Latins Le Mage : L’Homme est devenu maître, enfin, de son Acolytes 1 et 2 : ...Destin Le Mage : Oui, de son destin... Acolytes 1 et 2 : Entrez, Messieurs, Mesdames, car lui que vous voyez, Vous avait révélé grâce à son téléscope, Les anneaux de Saturne et la planète Boscop, Lui qui vous fis si peur au cinématoscope Avec l’entrée du train en gare de La Ciotat. Acolytes et Mage : Moi (lui) qui vous ai montré les vaillants électrons, Fait briller les éclairs et les lampes au néon, Moi (lui) qui vous ai appris que c’est Clément Ader, Qui a ouvert à l’homme le chemin de l’éther, Le Mage : Moi qui vous ai montré le langage du morse ! Les 2 acolytes : Et le téléphone, et l’automobile... Le Mage : Qui parie qu’on pourra dans un futur lointain, Téléphoner sans fil, d’une voiture, ou d’un train ? Les 2 acolytes : Oui l’humanité sort de l’enfance Les pas de titans de la science Sont la plus belle des musiques Grâce aux progrès de la technique L’humanité sort de ... Guidée par les plus grands.. Chaque nouveau progrès ... Est la preuve de son génie ... Le Mage : Eh bien, ce n’était rien, croyez-moi, rien du tout, Car je vais dévoiler, pour à peine trois sous, (Deux sous les militaires et les enfants un sou) Oui, je vais dévoiler les travaux admirables Du professeur ... Acolyte 1 : ...Röntgen ! Le Mage : Un savant étranger au nom imprononçable. Qui a inventé des rayons si terribles qu’on les nomme... Rayons Acolyte 1 : ...X ! Le Mage : Grâce aux rayons Zix, de ce docteur savant, On peut voir l’intérieur du derrière du devant Le squelette et les os... Les lunettes et les bagues... Les poumons et les dents... Le tout en noir et blanc. Les rayons Zix un jour guériront les malades, On saura la couleur de nos pensées nomades, On verra nos artères et le mouvement du sang, On pourra deviner le sexe des enfants. La science chaque jour fait des pas de titans Aujourd’hui, rayons Zix, demain rayons Zigrec, Et l’homme inventera bien des lettres après le Zed !
3.
03 Chanson des Rayons X Ribac/Grünberg Infirmière : Nicht atmen... Weiter atmen... Le Choeur : Ce soir les rayons de Röntgen Vont nous faire accéder Au cœur même de la chair Et dans le saint des saints. Ces ondes mystérieuses Ignorant les obstacles Eclairent les cristaux Bombardent les métaux Et révèlent sous le halo des chairs Un squelette au fond d’un puits Les rayons de Röntgen. Ce soir les rayons de Röntgen Vont nous faire accéder Au cœur même de la chair Et dans le saint des saints Vont nous montrer nos os ! Les ondes : Les ondes éclairent La peau, les muscles Zones souterraines inconnues Dans le secret de l’âme Les cryptes du corps L’œil voit enfin la matière. Grâce aux rayons de Röntgen, Les rayons de Röntgen Infirmière : Röntgenstrahlen Was sind Röntgenstrahlen? Eine Art Licht Eine Art Macht Hinein ins Innere, hinein Was sind Röntgenstrahlen? Irradiés : X Rays, what are the X rays? A kind of light to look inside. X Rays Récitant : Les rayons de Röntgen Que sont les rayons de Röntgen ? Une sorte de lumière forte intense Pour regarder l'interieur le squelette et les os.
4.
04 Ida et Lyncée Ribac/Grünberg, Goethe Le Mage : Pour conclure notre attraction exeptionelle, la voyante extralucide Madame Ida va faire apparaître le glorieux Lyncée : Lyncée le Guetteur né pour regarder voué à veiller. Ancêtre des rayons X et patron des mineurs. 2e Acolyte : Oui c’est ça , voilà Ida ! Voici notre voyante Ida ! Voici notre médium qui voit ! La voyante extra-lucide Ida, Va faire apparaître celui qui voit. Notre voyante extra-lucide Ida, Va faire apparaître celui qui voit, qui voit ... Oui la voila, le grand médium, Notre voyante Ida, C’est la voyante extra-lucide, Le grand médium qui voit ! Madame Ida : Wie der Blitz des Zeus flammt dein Blick. Über dein Gesicht schleichen die Dschungel. Die Bäume neigen sich vor dir Und die Erde öffnet sich. Denn dich hindern weder die dunklen Wolken der Nacht.... Noch die undurchdringliche Materie. O komm herbei du tapferes Tier. Ton regard foudroie comme l’éclair de Zeus, Tu est le félin sauvage. Devant toi les arbres se couchent, Et la terre s’entrouvre. Ni la nuit, ni la matière, Ni les sombres demeures Ne sont pour toi des obstacles ! Lyncée : Mon regard foudroie comme l’éclair de Zeus, Je suis le félin sauvage. Devant moi les arbres se couchent, Et la terre s’entrouvre. Ni la nuit, ni la matière, Ni les sombres demeures Ne sont pour moi des obstacles ! I saw hazes bursting and hollow trees which revealed their secrets. I saw the faces of my enemies decayed with fear. I sounded the deep waves and blasted Gorgo staring at her. My shield drove back the assault of the dragons. I am Lynceus, the man with the piercing eyes, In my eyes burns the flash of Zeus, I am the Lynx-man. The trees bow and the earth trembles when I come. Neither the dark clouds of the night nor the impenetrable stuff are obstacles to me. J’ai vu les brumes s’ouvrir devant moi, et les troncs creux des arbres. J’ai vu le visages de mes ennemis se décomposer de peur. J’ai sondé les flots profonds et foudroyé Gorgone. Mon bouclier a repoussé les assauts des dragons Je suis Lyncée, celui qui voit.
5.
05 Les Argonautes Ribac/Grünberg Homère et les oracles : Lyncée et Idas embarquent dans l’Argo, Avec leurs cousins Castor et Pollux, les fils de Zeus et de Léda. Jason commande l’expédition. Sont aussi présents Orphée, Hercule et bien d’autres, Pour aller en Colchide chercher la toison d’or. Durant la traversée, on s’éloigne de la côte, C’est Lyncée qui pilote le navire, Son regard perçant traverse les brumes, prévoit les rocs et les hauts fonds. C’est Lyncée qui pilote le navire. Médée : Lorsque l’Argo s’approche du rocher des Sirènes, Lyncée darde sur elles ses yeux brillants, Elles se jettent à la mer, sans avoir pu lancer leur chant ....funeste. Homère et les oracles : Lyncée voit les squelettes des marins échoués, Derrière la nuée qui couronne le rocher, L’Argo fait escale à Samothrace, Tous les nautoniers s’initient aux mystères. Puis les hardis navigateurs se rendent à Eleusis Où ils rencontrent les deux déesses tutélaires, Jamais aucun homme d’honneur ne saurait révéler L’initiation de Déméter et Coré ....l’ineffable. Médée : Lyncée suit Perséphone dans les régions infernales. Il découvre l’or d’Hadès, Un trésor dans l’obscurité, oublié. Les 2 oracles : Le reflet de l’immense miroir Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Tout ce que la terre recèle. Le reflet de l’immense miroir Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Au delà de la matière Le reflet de l’immense miroir Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Tout l’or enfoui dans la terre Le reflet de l’immense miroir Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Tout ce que la terre recèle. Leila leila.. Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Au travers des pierres. Homère : On dit que Lyncée, chargé de lourds sacs contenant l’or dérobé à Hades, parvint à retrouver le chemin jusqu’à la surface. Les deux oracles et Homère : Le reflet de l’immense miroir Qu’est le centre de la terre A donné, à Lyncée, le pouvoir de voir Au travers des pierres.
6.
06 Les Dioscures II Ribac/Pasquier Autrefois nous étions des frères, Des cousins, des amis très chers, On nous disait inséparables, Nous partagions le lit, la table, Tous les plaisirs, les jeux, l'amour. Puis nous avons connu la gloire, Ah, ce fut une belle histoire, Jason nous a pris à son bord, Pour conquérir la Toison d'Or. Joies de la nuit et joies du jour. Eux qu'on nommait les Dioscures, Castor et Pollux, ont goûté Aux charmes de cette aventure. Eux les Dioscures, L'Argo filait à vive allure, Guidé par mon oeil affûté, Nous avons connu la Colchide Et les rives de l'Hellespont, J'étais le pilote intrépide Qui jamais ne baisse le front. Dormez, matelots assommés, Car la nuit appelle au sommeil, Fourbus d'avoir tant trimé, Dormez sans crainte, Lyncée veille. Puis nous avons connu les îles, Les fruits d'or, le parfum de l'ambre, La fraîche pénombre des chambres, Le repos dans les bras des femmes, Accueillantes, de corps et d'âme. Jason a connu Hypsipile, Et nous avons connu ses soeurs, Dont nous partagions la douceur, La douceur... Autrefois nous étions des frères, Des cousins, des amis très chers.
7.
07 Les Dioscures III Ribac/Pasquier Idas : Lyncée, tu rêves ô mon frère, Ton oeil est tout embué, Il faut revenir sur terre, Lyncée, tu rêves ô mon frère, Ton oeil doit les retrouver. Lyncée : Tu dis bien la vérité. Vois-tu là-bas ce grand chêne Idas : Seul au milieu de la plaine ? Lyncée : Son tronc les a abrités, Ils s'y croient en sûreté. C'est sans mon oeil compter.... De gré ou de force, sortez! Sortez, sortez, Pleutres embusqués. Idas : Tremblez, tremblez, Vous êtes démasqués. Lyncée : Mon oeil invincible Vous a pris pour cible. Ni le bois ni l'écorce N'ont su vous protéger. Castor et Pollux : Hélas, trois fois hélas Nous voici démasqués. Lyncée, son frère Idas, Nous ont débusqués. oui nous sommes débusqués ! Oui nous sommes démasqués ! Lyncée et Idas : Il faut maintenant se battre Castor et Pollux : Par le glaive et par l'épée. Lyncée et Idas : Que nos veuves nous pardonnent Castor et Pollux : Ce combat meurtrier. Lyncée et Idas : Prions que les dieux nous donnent Castor et Pollux : La vie et la victoire. Lyncée et Idas : Et l’occasion de briller. Castor et Pollux : Ou la mort et la gloire.
8.
08 Irradiés François Ribac/Grünberg Nous sortons du cabinet du Dr. Röntgen Foule de spectres, blanchis comme des suaires Nous voulions voir notre reflet dans les rayons issus de la matière Mais la matière, de son œil solaire nous a foudroyé La photographie qui va jusqu’au squelette A révélé la mort dans la vie Et tous nos os Sont éclairés par les ondes sinistres Impressionnés impressionnés Nos chairs déjà sont corrompues Il ne reste qu’une ombre grisâtre Comme une lumière déclinante La matière de son oeil solaire Nous a foudroyé Foule de spectres blanchis comme des suaires Nous voulions voir notre reflet Dans les rayons issus de la matière La photographie qui va jusqu’au squelette A révélé la mort dans la vie Toute la lueur intime de nos os Eclairée par les ondes sinistres Nos chairs sont corrompues Ne reste sur les sur les négatifs Q’une ombre grisâtre Comme une lumière déclinante Les rayons brûlants Du soleil de Röntgen Nous ont consumés Nous sommes squelettes rongés par l’acidité du temps Les repentirs d’une vaste fresque inachevée.
9.
09 Satellites Ribac/Le Tellier Lynceus : L’action se passe dans un salon cosmique ! Spoutnik : La Terre est bleue comme un orange Spot et Lynceus : Une orange Spoutnik : Nous voyons ce que voient les anges Spot et Lynceus : Voient les anges Spoutnik : Bombay, Dehli, le cours du Gange, Spot et Lynceus : Et l’Océan que la nuit mange... Spot : Mais à quoi bon aller si loin ? Quand la nuit tombe sur Saint-Ouen, Nous voyons des milliers de p’tits points. Soma : Panneaux solaires, rayons lasers Electronique militaire. Je suis conçu pour faire la guerre A la vitesse de la lumière. Spoutnik : Moi, c’que j’aime, c’est l’huile de vidange, Mais avec l’âge, rien ne s’arrange Et entre deux tours de citron, Je perds une vis ou un ...boulon. Spot et Lynceus : La Terre est tellement minuscule Petite comme une virgule La Terre n'est qu'une particule Dans l'univers une pilule Chacun gravite sur son orbite Et c'est à qui va le plus vite C'est la samba des satellites Qu'ont pas peur des météorites. Spoutnik : Moi, je m’en moque, de la technique, Ce qui me plait, c’est de faire ...Bip Bip sur l’Asie, Bip sur l’Afrique, Y’a que ça qui m’excite Bip ! Soma : Toi, t’es d’l’ancienne génération, Du temps de la révolution. Moi qui suis géostationnaire, J’ai l’Europe pour univers Spot et Lynceus : Nous avons vu sur Bételgeuse Des femmes-nébuleuses Sur Cassiopée et sur Pluton Une méduse à protons. Chacun gravite sur son orbite Et c'est à qui va le plus vite. C'est la samba des satellites Qu'ont pas peur des... C'est la rhumba des satellites Qu'ont pas peur des météorites.
10.
10 Bionics Ribac/Pasquier Je suis la caméra cachée Indetectablement dissimulée
11.
11 Song of sight Ribac/Pasquier Voyante : What do you spy With your piercing eye? In the bowels of the ocean, In the bowels of the sea? Lyncée : I spy My oh my. In the prairies of the ocean, In the prairies of the sea. And I spy, My oh my, Corals dry. Voyante et Lyncée : Sing a song a song of sight, Sing a song a song of night, Song of fight, right? Voyante : What do you spy With your smiling eyes? In the ripples of the ocean, In the ripples of the sea? Lyncée : Mermaids that lazily lie, In the billows of the ocean, In the billows of the sea. Voyante : Sailors drowned, That have died, With your staring eyes. Voyante et Lyncée : Sing a song a song of sighs, Sing a song a song of night, Song of might, right?
12.
12 La sonde Ribac/Le Tellier Après un voyage de six années dans le système solaire, la sonde Lynceus pénètre dans l'atmosphère de Pluton et transmet les premières images de la lointaine planète, puis s'écrase... La Terre perd le contact... Opérateur 1 : Do you read me ? Do you read me ? Do you read me ? Wake-up process. Sonde : Hello, I feel very fine. Yes, I feel very fine. Opérateur 2 : Initiation Operation Sacrifice. Sonde : Operation initiée. Direction Planete Pluton. Opérateur 1 : Wake-up process terminated. Wake-up process terminated. Retrieve information. Sonde : Je vois, j’entends, je sens, Je déplie mes antennes, Je suis vivante. Insecte de métal Acier vibrant, Je suis vivante. Opérateur 2 : Altitude ? Temperature ? Pression ? Composition ? Sonde : Altitude : 100 Kelvin : 110. Pressure : 0,01 Nitrogen et Chloride, Sulfur acide 1%. Nitrogen et Chloride, Sulfur acide It hurts. Opérateur 3: Altitude ? Temperature ? Pression? Composition ? Sonde : 80, 120, 0,02 Chloride 1%, Sulfur acid 2%. It hurts, it really hurts ! Opérateur 1 : Altitude ? Temperature ? Pressure ? Composition ? Sonde : Fifty hundred Captor not functioning It hurts ! Its only pain. It hurts ! Je vois, je sens, j’ai mal, J’ai mal, j’ai mal, mal... Opérateur 1 : Captor not functioning? Sonde : Des nuages d’azote, Opérateur 2 : Azote 15% Sonde : Des glaciers de méthane. Opérateur 3 : 2 % Opérateur 1 et 3 : Please transmit your altitude. Temperature ? Pressure ? Composition ? Transmettez votre altitude, température, Pression, composition. Sonde : Thirty, Captor not functioning, captor out of order. Opérateur 2 : Altitude ? Température ? Sonde : Yes, Opérateur 2 : Pression ? Composition ? Sonde : Yes I can repeat what you said. Opérateur 1 : Can you repeat what you said ? Sonde : I really feel fine. Captor is functioning. Opérateur 3 : Altitude ? Température ? Sonde : Captor out of order. Are you talking to me ? Are you talking to me ? Opérateur 1 : Can you repeat what you said ? Opérateur 3 : Pression ? Composition ? Sonde : Radio out of order, captor out of order. Radio out of order, captor out of order. Radio out. Are you talking to me ? Are you talking to me ? Opérateur 3 : Altitude ? Température ? Pression ? Composition ? Sonde : Radio out of order ! Opérateur 1 : Captor out of order ! Repeat what you said ! Sonde : Captor our of order ! Opérateur 2 : Transmission interrompue ! Sonde : Radio out of order, captor out of order ! Radio out !
13.
13 La disparition de la sonde Ribac/Le Tellier Opérateur : Do you read me Do you read me? Radio out of order. Captor out of order, captor. Do you read me? No information. Captor out of order Captor out of order Do you read me? Do you read me? Ah captor out Captor out... Ah Captor out of order... Opératrice : Altitude température, Pression composition Des nuages d'azote Des glaciers de méthane Sur Pluton Température, composition Dépression, composition La sonde ne répond plus. Opératrice et Opérateur : Des nuages, des nuages Des glaciers de méthane En altitude des nuages De l'azote et de l'acide Nitrogène et chloride Pression composition altitude. La sonde Lyncée a disparu ne répond plus Dans l'atmosphère de Pluton Température pression composition Nitrogène chloride sulfur acide Planète Pluton opération sacrifice Opération terminée. La sonde Lyncée s'est écrasée sur Pluton Glaciers de méthane Et nuages d'azote La sonde Lyncée a disparu Dans l'atmosphère de Pluton Fin de l'opéra... La sonde Lyncée a disparu Dans l'atmosphère de Pluton. Fin de l'opération. Opératrice, Opérateur, Sonde : Des nuages, des nuages Des glaciers de méthane En altitude des nuages De l'azote et de l'acide Nitrogène et chloride Pression composition altitude. La sonde Lyncée a disparu ne répond plus Dans l'atmosphère de Pluton. La sonde Lyncée a disparu Dans l'atmosphère de Pluton. Fin de l'opéra... La sonde Lyncée a disparu Dans l'atmosphère de Pluton. Fin de l'opération.

about

www.lesribacschwabe.net/lyncee.html

Le Regard de Lyncée - Un opéra de François Ribac et Eva Schwabe
Recorded and mixed between january and october 1999
at Studio Mesa by Charles Froissard and François Ribac.
CD released by Musea-Gazul, 2000

The opera was premiered april 7th 1999
at Forum Culturel of Blanc-Mesnil, France.

Music: François Ribac
Lyrics: Goethe, Marie Claire Pasquier, Hervé Le Tellier, Serge Grünberg

credits

released March 16, 2000

Vocals: Marie Faye, Eva Schwabe, Ken Norris
Narrator: Jacques Allaire

Flute, alto flute, piccolo: Sylvaine Candille
B flat-clarinet, bass clarinet: Francis Touchard
Tenor saxophone, Basse saxophone: Frédéric Saumagne
Flugelhorn, trumpet: Yann Martin
Marimba, Neo-Xylophone, chimes,
crotales, cymbels, tam-tam, gongs and zarb: Nathalie Rives
Drums: François Bellin
Programmation, electric bass, guitare, piano, clappings: François Ribac
Additional vocals: Hervé Le Tellier, François Ribac

license

all rights reserved

tags

about

François Ribac and Eva Schwabe France

French composer François Ribac and german singer Eva Schwabe are working together since the early nineties. Together they have created and performed various operas and plays as well as music for silent movies. Their records have been published by MUSEA (France) and No Man's Land (Germany) ... more

contact / help

Contact François Ribac and Eva Schwabe

Streaming and
Download help

Redeem code

Report this album or account

If you like François Ribac and Eva Schwabe, you may also like: